Trouver le partenaire idéal

Parmi les célébrités, rares sont celles qui ont trouvé un partenaire idéal, une relation d’amour durable.
Mais rien de vous oblige à prendre le même chemin.

Vous ressentez peut-être au fond de vous comme un vide, que rien ne peut remplir. Même avoir les plus belles femmes du monde à vos pieds ne pourrait remplir ce vide. Il y a pourtant de l’espoir.

Choisissez votre niveau de langue en français :

 

 

Vous avez le droit de rêver !

Où doit-on s’arrêter ? Est-ce qu’il suffit qu’une femme soit très belle pour qu’elle n’ait plus besoin d’être aimée ? Est-ce qu’il suffit qu’un homme rêve devant des magazines qui montrent des femmes nues pour qu’il soit parfaitement satisfait, et qu’il ne souhaite rien de plus ?

Tout en nous réclame de l’amour. Rien ne peut le remplacer. Des psychologues ont étudié les habitudes de personnes qui n’ont pas une sexualité sans amour – ceux qui recherchent des images vulgaires de femmes ou d’hommes nus, ceux qui aiment se montrer nus en public, ceux qui font l’amour par téléphone, etc. Même ces personnes recherchent l’amour vrai. [1]

C’est dangereux d’être amoureux ! La beauté disparaît, les gens changent. La mort peut nous séparer de ceux qu’on aime. Ils peuvent arrêter de nous aimer et partir. Plus notre amour est grand, plus la peine de la séparation est grande. Quand on aime, il faut s’attendre à souffrir.

Si la réalité est dure et froide, nos rêves sont parfois trop chauds. Nos rêves secrets d’un amour vrai semblent si fous que nous croyons qu’ils ne se réaliseront jamais. Pourtant, ils sont toujours là, comme une souffrance qui ne dort jamais.

N’ayez pas peur, regardez en face vos désirs d’amour les plus secrets, les plus fous. L’Amour avec un grand A est possible.

 

Avec la personne que vous aimez, la vie devrait être comme cela :

La personne que vous aimez devra être comme cela :

Vous avez besoin de quelqu’un comme cela :

Vous voulez rencontrer quelqu’un qui pourra toujours vous aider, mais qui vous respectera toujours ; vous ne serez jamais fatigué de sa présence ; même si elle reste toujours la même.

Et vous ne voulez pas craindre de voir cette personne partir le jour où vous aurez le plus besoin d’elle. Vous voulez aimer et être aimé de quelqu’un qui ne va pas mourir, divorcer ou partir un jour.

C’est bête (et idiot) !

Une personne aussi parfaite existe. C’est Dieu ! Mais comment peut-Il nous aider ? Nous sommes faits de chair et de sang. Dieu, s’Il existe, est un Esprit ; Il est très loin, et nous ne pouvons pas Le connaître . . . C’est idiot de croire en une relation intime avec Dieu.

Ou bien est-ce que je me trompe ? L’univers est si grand, il y a tellement de choses qu’on ne connaît pas. Tout peut exister – même un Dieu qui peut entrer dans nos vies. Pourquoi avons-nous des désirs profonds que nous ne pouvons pas satisfaire ? Est-ce que le Dieu qui nous a faits est cruel, ou bien est-ce Lui qui a mis ces désirs d’amour dans nos cœurs pour que nous partions à sa recherche ? Cet amour idéal que nous cherchons, pouvons-nous le trouver dans une amitié intime avec Dieu ? Si Dieu nous semble tellement loin, tellement étranger, c’est peut-être parce que nous Le connaissons mal. Si Dieu pouvait ressentir les choses comme les Hommes, s’Il pouvait aimer et parler, une relation serait peut-être possible. Il serait alors plus qu’un Créateur inconnu.
Si nous sommes faits comme cela, pour aimer et pour être aimés, c’est parce que notre Créateur a voulu que ce soit ainsi, que nous soyons un peu comme Lui. Lui aussi est capable d’aimer, et désire être aimé.

Mais Dieu gâche tout notre plaisir ! Ou bien c’est le péché qui gâche notre plaisir – le péché qui nous promet tant de choses et ensuite nous fait tant souffrir : la gueule de bois quand on a trop bu, un bébé qu’on n’attendait pas, des maladies sexuelles . . . la honte, la souffrance. On se sent coupable.
Interrogez des gens qui ont souffert à cause du péché de quelqu’un – on leur a volé des affaires, leur conjoint est parti avec quelqu’un d’autre, une voiture conduite par un chauffard a tué leur enfant, ou bien on leur a menti . . . Et que dire de tous ceux qui ne peuvent pas s’arrêter de faire du mal ? Au début ils avaient trouvé du plaisir à faire du mal, mais maintenant ils se détestent eux-mêmes. Demandez-leur si le péché est la source du bonheur, ou s’il vaut mieux se placer du côté de Dieu.

Mais on s’ennuie avec Dieu ! En êtes-vous sûr ? S’ennuyer avec le Dieu qui peut faire toutes choses – des choses si merveilleuses que nous ne pouvons même pas les imaginer ? Est-ce que la vie ne serait pas passionnante, si on la partageait avec la seule personne capable de faire des choses plus grandes que celles dont vous rêvez ?

Ce partenaire parfait que vous recherchez, avec qui vous aimeriez vivre une merveilleuse histoire d’amitié et d’amour, une histoire qui ne s’arrêtera jamais, où rien n’est impossible, c’est Dieu.

Mais j’ai besoin de quelqu’un que je peux toucher. Dieu connaît tous vos besoins.

Une grande histoire d’amour

Il vous aime profondément. Pour les gens qui vous entourent, vous n’êtes qu’une personne parmi des milliers d’autres. Mais pour Dieu, vous être unique. Pour Lui, vous êtes une personne qui a beaucoup d’importance. Il vous a créé, et vous êtes unique. Vous avez tellement d’importance aux yeux de Dieu qu’Il veut votre bonheur ; Il veut une relation profonde et intime avec vous, un peu comme un mariage.

On peut faire confiance à quelqu’un sans pour autant l’épouser. On peut croire en Dieu sans que notre relation avec Lui soit complète. Aller à l’église ne suffit pas pour une union avec Dieu. Croire en Dieu ne suffit pas pour vivre une relation intime avec Dieu. Le mariage, c’est croire en quelqu’un totalement, au point de lui donner tout ce qu’on a, tout ce qu’on est. Votre Créateur veut faire cela pour vous. Mais pour une telle union, il faut être deux.

Si une jeune femme pauvre épouse un homme riche, cet homme devra se charger de ses dettes, alors qu’elle profitera des richesses de son mari. Mais pour cela, elle devra changer de vie et se donner (avec le peu qu’elle a) à son mari. Le mari lui donnera tout ce qu’il a, si elle en fait autant.

C’est la même chose avec Dieu. Si nous donnons à Dieu tout ce que nous avons – notre temps, nos talents, nos amis, tout ce qui nous appartient – Dieu nous donnera aussi tout ce qu’Il a. Nous donnons à Jésus toutes les mauvaises choses que nous avons faites, et nous décidons de changer de vie. Il prend toutes ces mauvaises choses, elles deviennent siennes. C’est pour cela qu’Il est mort. En échange, nous recevons la bonté et la perfection de Jésus, ce qui nous permet d’avoir une relation intime avec Dieu, qui est saint.

En nous unissant à Dieu, nous Lui donnons le droit de fait ce qu’Il veut de notre vie et de tout ce qui nous appartient. Et Dieu, le Maître de l’Univers, met à notre disposition tout ce qu’Il possède.
Nous Lui donnons nos talents, ce que nous savons faire, nos capacités limitées. Dieu nous donne accès à Sa puissance illimitée.
Nous Lui donnons nos efforts pour diriger notre vie. En échange, Dieu nous donne Sa sagesse infinie.
Nous Lui donnons le temps qui nous reste à vivre ici et Il nous fait partager Son éternité.

Dans tous les cas, nous sommes gagnants dans ce don mutuel, et Dieu est le perdant. Mais Dieu nous aime. Il souhaite cette union spirituelle, Il la souhaite très fort. Ne Lui faites pas de peine en la refusant.

Un mariage céleste

Ce qui suit est un peu comme les vœux de mariage, par lesquels vous vous donnez au Seigneur. Vous reconnaissez qu’Il est votre Dieu. De même, le Roi de rois vous rend digne d’une union spirituelle avec Lui. Il promet de vous accueillir. Si ce texte correspond à votre engagement envers Dieu, faites-en votre prière en la lisant à Dieu.

Le Seigneur du ciel et de la terre connaît vos pensées secrètes. Si votre prière est sincère, vous entrez dans une nouvelle dimension spirituelle. C’est difficile à croire, rien ne semble changé. Mais au ciel, beaucoup de choses ont changé. Un contrat spirituel a été conclu entre vous et Dieu.

Ne comptez pas sur vos émotions pour en être sûr (se sentir coupable ou bien content), mais faites confiance à Dieu, qui est fidèle et ne trompe pas. Il a donné sa parole (dans la Bible) que celui qui se détourne du péché et regarde à Jésus pour être purifié aura une nouvelle destinée. Dieu ne ment pas !

Si c’est la première fois que vous priez ainsi et que vous êtes sincère, n’en restez pas là. Envoyez-moi un message électronique maintenant. Écrivez-moi quelques mots et je prierai pour vous. Je pourrai aussi vous envoyer quelques informations.

Le partenaire parfait

Autrefois, les jeunes amoureux oubliaient volontiers la réalité et aimaient rêver. Même s’ils n’étaient pas croyants, ils utilisaient souvent des mots religieux :

Ils avaient compris, instinctivement, que le plus grand amour se trouvait dans une relation avec Dieu, et que rien n’était plus grand, que rien n’était plus fort.

Tout au fond de vous, le désir d’amour sera toujours là, comme une souffrance. La seule vraie réponse est une relation intime avec votre Créateur. Dieu est le partenaire parfait que votre cœur réclame. Mais Dieu est parfait, et vous ne pouvez pas vous approcher de Lui comme cela. Le Dieu tout- puissant est terriblement pur, entièrement bon, et parfait. Nous ne sommes pas comme ça. Dieu est parfait, comme une lumière qui nous aveugle. Nous sommes noirs, comparés à Lui. Et nous ne pouvons pas vivre dans cette lumière.

Dur retour à la réalité

Le choc est dur, le problème est grand. Il y a une solution ; mais pour la comprendre, nous devons voir le problème en face. C’est désagréable, comme la lumière du soleil est désagréable pour quelqu’un qui a vécu longtemps dans une caverne. Mais cette vérité vous rendra libre.

Petite histoire. Vous êtes dans le couloir d’un hôpital. Vous croisez un chirurgien qui va entrer dans une salle d’opération. Il s’est lavé et habillé pour l’opération. Si vous voulez lui serrer la main, il la refusera, vous ne pourrez pas le toucher. Vous croyez que votre main est propre, mais il sait que vos microbes peuvent être dangereux pour la personne qu’il va opérer, et il doit respecter les règles d’hygiène. Dans la présence du Dieu saint, c’est un peu la même chose. Nous ne sommes peut-être pas vraiment mauvais – pas plus que les autres – mais face à la perfection sans tache du Dieu saint, nous sommes comme atteints d’une lèpre spirituelle. Dieu doit garder ses distances.

Nous avons du mal à comprendre cela. Partout dans notre vie, nous sommes entourés d’imperfections et nous ne savons pas que nous sommes très loin de la perfection. Nous redoutons le pire, mais il est plus facile de fuir que de chercher une solution. Nous sommes comme des personnes qui refusent de faire un test de dépistage du cancer (nous ne voulons pas savoir) alors que le test pourrait révéler la maladie à temps et nous sauver.

Quand quelqu’un a commis un crime horrible, nous aimons penser que nous ne ferions jamais une chose pareille. Et nous sommes contents quand nous découvrons que des personnes respectables ont fait quelque chose de mal. Ce n’est pas de la méchanceté : c’est un effort désespéré pour réduire notre conscience au silence. Nous voulons faire taire notre cœur coupable qui nous accuse. Nous faisons beaucoup d’activités inutiles pour éviter de réfléchir à cela. Mais au fond de nous-mêmes, nous savons que si nous devons venir devant Dieu, notre vie sera sale face à un Dieu pur et parfait. Même si nous évitons d’y penser, cette réalité détermine beaucoup de choses dans notre vie.
Pour endormir notre conscience, nous examinons parfois la vie d’autres personnes qui semblent être meilleures que nous, et nous cherchons des failles dans leur comportement. Nous trouvons toujours en eux quelque chose de mauvais et nous ne comprenons pas pourquoi nous faisons cela. Parfois, nous accusons même Dieu de faire du mal. Nous pensons que si nous arrivons à traîner Dieu dans la boue, les saletés de notre vie se verront moins.

Nous rejetons les lois de Dieu, nous faisons du mal aux autres, et nous accusons Dieu de causer tous les problèmes. « Pourquoi les innocents souffrent- ils ? », demandons-nous. Nous oublions volontiers notre colère, notre jalousie, nos mensonges. Nous oublions que nous faisons souffrir des innocents. Nous disons que ce n’est pas vraiment mal, et que c’est un mal nécessaire. Nous changeons l’échelle des valeurs en notre faveur, nous trichons pour que notre comportement nous semble meilleur. Dieu n’approuve pas l’hypocrisie.

« Si Dieu est un Dieu d’amour, pourquoi y a-t-il tant de souffrance dans le monde ? » Ceux qui ne trichent pas avec eux-mêmes connaissent la réponse. Dieu veut détruire le mal, et le jour où Il le fera approche (2 Pierre 3 : 9-13). Mais comment Dieu peut-il être juste sans nous détruire, nous aussi ?

Pas de panique, tout n’est pas perdu ! Si vous avez le courage de découvrir la vérité, vous serez largement récompensé. Dieu peut faire des choses encore plus belles que nos rêves.

Participer à la beauté de Dieu

Nous pourrions changer et devenir meilleurs, nous pourrions avoir une bonne opinion des autres, mais cela ne servirait à rien. Si quelqu’un attrape une maladie sexuelle très grave, il ne guérira pas s’il se contente de ne plus jamais faire l’amour. Le mal est fait, on ne peut pas revenir en arrière, on ne peut pas annuler le passé.

Dieu ne peut pas faire des choses mauvaises. Un exemple : Un homme passe devant un tribunal parce qu’il a bu beaucoup d’alcool et qu’il a causé un accident de la route. Le juge le connaît bien, il est même son meilleur ami. Mais l’amitié du juge ne l’autorise pas à libérer le chauffard. Ce ne serait pas juste. Le juge doit appliquer la loi, sinon il serait injuste, un mauvais juge.

Et Dieu est notre juge, puisque c’est Lui qui nous a créés. Personne ne choisit de venir au monde, personne ne peut décider de la forme de ses empreintes digitales. Dieu a fait le cerveau avec lequel nous pensons. Le Seigneur est l’auteur de toutes choses – et tout Lui appartient. Tout ce qui nous entoure Lui appartient. Que cela nous plaise ou non, nous devons rendre des comptes à Dieu pour chacune de nos actions.
Nous blessons des gens par égoïsme. Notre Juge ne peut pas ignorer le mal que nous faisons, ce ne serait pas juste. Parce que nous pensons qu’Il est plus juste que les hommes, nous nous révoltons contre Dieu quand nous voyons qu’une injustice n’est pas punie. Même si Dieu nous aime beaucoup, Il doit rester juste et nous punir pour nos péchés.

Nous sommes coupables, et il n’y a que deux solutions : soit nous supportons les conséquences de nos actes, soit quelqu’un d’autre le fait à notre place.

Je serais prétentieux de dire que je peux porter votre peine à votre place. J’ai mon propre poids à porter, avec ses conséquences. Mais le Fils de Dieu, il y a près de 2000 ans, a quitté Son trône céleste pour venir sur la terre. Jésus est le seul humain qui ait vécu une vie parfaite. Devant Sa perfection et Sa pureté, nos tentatives pour faire le bien sont ridicules. Quand Jésus-Christ a pris sur Lui, volontairement, la peine et la honte d’un criminel, quelque chose de très important s’est passé. Le Fils de Dieu, innocent, a pris sur Lui toute la peine rattachée à votre péché.

Jésus a beaucoup souffert quand Il est mort, mais Il a encore plus souffert dans son cœur et dans son esprit. Jésus avait une relation intime avec son Père. Pourtant, sur la croix, Il a crié : « Mon Dieu, pourquoi m’as-Tu abandonné ? » Dieu le Père s’est détourné de Son cher Fils, et L’a traité comme la pire personne au monde, jusqu’à ce que la sentence soit exécutée, jusqu’au bout. Ayant supporté toutes les conséquences de nos mauvaises actions, Christ est revenu à la vie, nous ouvrant un nouveau chemin.

C’est le centre de l’extraordinaire déclaration d’amour de Dieu, le plus grand amour qui soit. Allez-vous continuer à lui tourner le dos ?

Vivre une grande histoire d’amour

Quand Il est mort à votre place, Jésus a porté nos fautes et vous pouvez être complètement libre. Mais pour être libre, il y a quelque chose à faire.

Pour une relation d’amitié avec le Seigneur de l’Univers, pour que la puissance de Dieu anime votre vie, pour vivre la vie à laquelle vous avez été appelé, vous devez faire un choix. Pour bien comprendre cela, revenons à l’exemple du chauffard.

Le juge devrait imposer une forte amende à celui qui a violé la loi. Mais quelqu’un d’autre peut payer l’amende au nom du coupable, c’est tout à fait légal. Même le juge peut donner l’argent de l’amende au coupable, pour qu’il puisse payer l’amende. Mais le coupable doit choisir s’il accepte cet argent ou s’il le refuse.

Jésus serait triste si vous refusiez Son offre. Il a souffert pour vous, et Il veut que cela vous profite. Si vous refusez, vous devrez subir vous-mêmes la sentence pour vos mauvaises actions. Jésus veut éviter cela. Vraiment. Dieu veut vous sauver de l’enfer, transformer votre vie et lui donner un sens. Mais vous devez accepter qu’Il se charge de la sentence. Vous devez reconnaître que vous avez besoin de Lui, que seul le sacrifice de Jésus peut vous libérer de la sentence.

Il reste une dernière chose à voir. Que se passe-t-il si le chauffard continue à violer la loi ? S’il ne change pas ses habitudes, s’il continue à conduire en état d’ivresse, il reste un danger pour la société. On ne peut pas le laisser continuer comme cela.

De même, si nous persistons à violer les lois de Dieu, notre Juge ne pourra pas nous laisser impunis.

Je tremble à l’idée de tous ceux qui n’ont pas compris cela. Une autre histoire montre combien c’est important.

Vous naviguez dans une mer de mauvaises actions. Quand vos forces lâcheront, vous coulerez et ce sera la mort. Mais vous avez trouvé un endroit qui vous plaît, et vous ne voulez pas le quitter pour trouver le salut. Si cela vous fait plaisir de vous trouver là, pourquoi quelqu’un devrait-il vous aider et vous tirer de là ? À quoi bon vous sauver si vous ne pensez qu’à plonger de nouveau vers votre perte ? Personne ne serait assez fou pour vous sauver si vous n’en avez pas envie, si vous préférez vous détruire. Ceux qui veulent absolument faire le mal ne peuvent pas être sauvés.

Cela ne veut pas dire que vous devez d’abord vivre sans péchés avant de profiter de la bonté de Dieu. Vous êtes dans les griffes du péché. Seul Jésus peut vous libérer de son emprise. Mais voulez-vous que Jésus vous délivre de tout ce qui est mauvais à Ses yeux ? Voulez-vous vous débarrasser une fois pour toutes de vos mauvaises actions préférées ?

Dieu vous respecte, et tient compte de vos désirs. Si vous ne voulez pas que Dieu fasse partie de votre vie – qu’il en prenne le commandement – cela lui fait de la peine et lui inspire de l’horreur, mais dans Sa bonté Il vous laissera vivre à notre manière. Personne ne souffre comme Dieu de voir qu’on rejette son amour.

On ne peut forcer personne à aimer. Le Dieu Créateur a fait tout ce qu’Il pouvait faire. Maintenant, c’est à vous de choisir.

Ne pas se tourner vers le Créateur, c’est la chose la plus égoïste qu’on puisse faire. Toutes les bonnes choses que nous vivons viennent de Lui (si nous pouvons ressentir les plaisirs imparfaits du péché – faible copie des vrais plaisirs possibles – c’est grâce au corps et aux émotions qu’Il a créés en nous). Tout ce qui nous émerveille et que nous trouvons si naturel, cela aussi vient de Lui. C’est grâce à Lui que les atomes s’assemblent, et que toute vie est possible. Il prend soin de tous, même de ceux qui ne veulent pas de Lui. Il leur donne de nombreuses occasions de répondre à Son amour. Même s’ils ne veulent pas de Dieu dans leur vie, Dieu leur fait du bien de mille manières, et leur fait des cadeaux pleins de douceur, de délices, de fraîcheur, de joie. Mais au moment de la mort, ceux qui sur la terre voulaient vivre sans relation avec Dieu seront entendus : ils seront définitivement et complètement séparés de Lui. C’est l’horreur finale, l’enfer. Tout ce qui est amour, beauté et joie vient de Dieu, qui a fait toutes ces choses. La séparation complète d’avec Dieu est quelque chose de terrible.

Si vous voulez arrêter de faire les choses qui sont mauvaises aux yeux de Dieu, et si vous acceptez l’offre de Jésus qui est mort pour vos péchés, vous laissez Dieu faire ce qu’Il aimerait faire pour vous – payer à votre place ce que la justice réclame et vous traiter comme si vous étiez aussi parfait que Jésus. Aux yeux de Dieu, vous paraîtrez pur et vous pourrez entrer dans Sa présence. Alors commencera une amitié éternelle avec Dieu, la personne la plus extraordinaire de tout l’univers.

Voulez-vous prier maintenant pour donner votre vie à Dieu ? Oui

Pensez-vous qu’il est trop tôt pour donner votre vie à Dieu ? Si oui, choisissez votre réponse :

  • Qu’est-ce que cela va changer pour moi ?
  • Je voudrais y réfléchir davantage
  • Pour Dieu, vous êtes spécial
  • Web pages par le même auteur en français